Sécurisez l’installation électrique chez soi

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Installation électrique
Sommaire

Quand on achète un bien, parfois il y a des travaux à prévoir. En ce qui concerne les installations électriques, les normes ne cessent d’évoluer, si bien qu’il faut respecter la mise en conformité afin de protéger les habitants et leurs biens. Cependant, comment sécuriser votre installation électrique ? Quelles sont les normes électriques actuelles et surtout comment effectuer une remise aux normes ?

Les dangers à cerner en ce qui concerne vos installations électriques

Afin de vous prémunir contre les éventuels accidents, il est nécessaire de bien sécuriser votre installation électrique. En effet, les risques sont nombreux :

  • l’électrisation : le courant électrique passe dans le corps et provoque des troubles cardiaques ou encore des brûlures internes et externes ;
  • l’électrocution : une électrisation qui peut être mortelle.

Mettre en place des dispositifs de protection

Une maison doit disposer d’une prise de terre et d’un disjoncteur. Si votre installation n’en a pas, vous pouvez compter sur des subventions de l’ANAH par exemple. Les propriétaires occupants et les bailleurs peuvent en bénéficier dans le cadre de la normalisation de leur installation électrique.

Joindre un professionnel

Pensez à joindre un professionnel pour remettre votre maison aux normes. Sachez que, dans le cadre d’une vente, si l’installation électrique a plus de 15 ans, le vendeur doit produire un état de l’installation électrique interne. Ce dernier a une durée de validité de 3 ans, conformément à ce qui se dit dans l’article L134-7 du code de la Construction et de l’habitation. Pour les maisons récentes ou totalement rénovées, l’installation électrique doit faire l’objet d’une attestation de conformité selon les règles de la prescription de sécurité.

Qu’en est-il de la règlementation en vigueur ?

Dans la majorité de cas, il est recommandé de faire vérifier son installation électrique régulièrement ou une fois tous les 10 ans. Toutefois, si vous achetez un bien dans lequel l’installation électrique est vétuste ou douteuse, des normes existent afin de garantir votre sécurité.

La norme NF C 15-100

La norme C15-100 est une norme que les propriétaires doivent obligatoirement respecter s’ils construisent, agrandissent ou encore rénovent leur bien. Elle impose de mettre en conformité les installations électriques diverses en fonction des pièces de votre maison.

Elle concerne surtout les installations électriques dont la tension est en dessous ou égale à 1000 volts en courant continu.

Le diagnostic électrique obligatoire ou DEO

Le DEO est une obligation pour les logements anciens de plus de 15 ans, en vente ou à la location. Il permet donc d’évaluer les risques électriques pouvant entraver la sécurité des biens et des personnes. Il a une validité de 3 ans (à la vente) ou 6 ans (à la location) et doit être fait par un professionnel validé.

Le cas spécifique de la salle de bains

Les pièces comme les salles de bains doivent respecter des dispositions en sus. En effet, il faut garder à l’esprit que l’eau et l’électricité ne font pas bon ménage. Ainsi, des règles sont à respecter en fonction des volumes dans la salle de bains :

  • Volume 0 : baignoire ou douche, pas d’appareillage ;
  • Volume 1 : une zone sise à 2.25 m à compter de la douche ou de la baignoire. Il est possible d’y mettre des interrupteurs de circuit TBTS dont la source doit être mise hors des volumes 0, 1, 2. ;
  • Volume 2 : c’est la zone de 3 mètres à 60 cm à compter du fond de la baignoire ou de la douche ;
  • Volume 3 : qui correspond à la zone au niveau de la salle de bains qui est distante de plus de 60 cm du volume zéro. Ici, les socles de prise de courant, les interrupteurs ainsi que les autres appareillages sont validés. Par contre, ils doivent être protégés par un dispositif différentiel équivalent à 30 MA, qui sont alimentés par un transformateur de séparation ou encore qui marchent en TBTS.

Que faire en cas d’accident électrique ?

Il est impératif de connaître les bons gestes en cas d’accident électrique. Tout d’abord, il ne faut surtout pas paniquer, il faut juste couper le courant via le disjoncteur. Ensuite, il ne faut pas toucher directement la personne électrisée. Vous devez utiliser un objet qui ne conduit pas l’électricité (comme une poubelle en plastique ou un coffre à linge en bois) afin d’éloigner la personne atteinte. Vous devez également faire en sorte d’être isolé du sol. Enfin, le dernier geste et non le moindre est de joindre le SAMU via le 15 ou le 118 ou encore les pompiers, via le 18.

Où trouver des professionnels pour vous aider dans vos travaux ?

Si vous désirez remettre à niveau votre installation électrique ou que vous souhaitez la protéger rien ne vaut de faire appel à un pro. Vous pouvez avoir une liste dans les annuaires de professionnels qui sont labelisés et recommandés comme FFIE, QUALIFELEC, FEDELEC ou encore UNA3E-CAPEB. Les meilleurs electriciens sont à votre disposition.

Se protéger des accidents électriques : que faire ?

Il y a quelques règles à respecter ainsi qu’une surveillance régulière de votre dispositif afin de réduire les risques d’accident liés à l’électrocution. Il faut particulièrement sensibiliser les plus petits, les enfants devant connaître les divers dangers de l’électricité et surtout les protéger du matériel adapté.

Des installations répondant aux normes de sécurité

L’installation électrique doit tout d’abord répondre aux normes de sécurité. Pour ce faire, vous devez prendre contact avec un électricien professionnel afin de faire les vérifications nécessaires et les mises aux normes.

Une installation sécuritaire

Il n’est pas recommandé de surcharger les multiprises, favorisez les appareils avec coupe-circuit intégré. Bien évidemment, il faut utiliser des protections de prises norme NF afin de sécuriser les bébés qui commencent à marcher et à ramper. Les cache-prises sont particulièrement sollicités. Aussi, vous devez faire réparer les prises de votre maison qui soient abîmées ou mal fixées. Les files électriques doivent bien évidemment être protégées. Donc, évitez surtout le passage sur le sol. Aussi, vous devez éviter de faire passer le tout sous une porte, car le frottement régulier peut tout abîmer.

L’usage de rallonges

Les rallonges doivent être utilisées de façon ponctuelle. Favorisez les interventions par un électricien en créant une nouvelle prise électrique plutôt que de mettre une rallonge de plusieurs mètres le long du mur par exemple. Aussi, les appareillages comme les multiprises ou encore les rallonges qui sont abîmées ne doivent pas être utilisés.

Bien utiliser un appareil électrique

L’usage d’un appareil électrique avec de l’eau est totalement interdite. Si vous avez les mains mouillées ou que vos pieds sont dans l’eau faites attention. Aussi, il faut bien prendre soin de vos appareils en ne tirant pas sur la prise.