Quel avenir pour les jardins urbains ?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
jardins urbains

Les changements climatiques nous poussent à modifier notre façon de jardiner. Que ce soit en zone urbaine ou à la campagne, il est nécessaire d’utiliser de nouvelles méthodes pour notre bac potager.

Un problème de climat

Il suffit de regarder un peu en arrière pour s’apercevoir que les 4 saisons climatiques ne sont plus du tout d’actualité. Sur l’année 2020, la saison chaude a débuté dès le mois de mars et cela sur tout le territoire français. Il a fallu attendre le mois d’octobre pour voir arriver une saison plus humide.

Le constat est plutôt clair, cela fait plusieurs années que nous avons des hiver très doux. Autrement dit, il n’est plus possible de jardiner dans un bac potager comme avant. Il est temps d’adapter nos plantations à ces nouvelles conditions.

S’adapter aux nouvelles conditions climatiques

Pour commencer, il ne faut plus planter n’importe quoi n’importe où. Par exemple, il ne faut plus planter des plantes de terre acide dans des sols calcaires. Avant de planter, il vaut mieux observer. Pour cela, il faut se balader un peu et voir ce qui se trouve dans son environnement. Une plante qui pousse près de chez vous est toute désignée pour être plantée dans votre jardin ou dans votre bac potager.

Jardins urbains : une solution pleine d’avenir

Le jardin urbain fait partie de ce nouveau mouvement qui nous invite à jardiner différemment. Pour réaliser un jardin urbain, il faut suivre différentes règles – voir aussi l’article sur le jardin japonais. Comme nous l’avons vu, il est préférable de ne planter que des végétaux adaptés au climat de votre région. Il est aussi intéressant de ne planter que ce que vous allez réellement utiliser en cuisine par exemple. Pour les débutants, il vaut mieux opter pour des plantations faciles comme :

  • la tomate ;
  • le concombre ;
  • les haricots ;
  • etc.

Adopter les bons gestes

Démarrer un potager urbain peut demander beaucoup de temps et un certain investissement financier. Mais cette activité est vraiment enrichissante pour notre vie quotidienne. Et bien que les premiers gestes risquent d’être un peu hésitants, le métier rentrera très vite et vous vous laisserez mener par le rythme des plantes.

Cultiver demande des efforts et un travail physique et cela même dans un petit bac potager. Cela représente une véritable activité sportive surtout pour celles et ceux qui ne sont pas habitués. L’important est donc de persévérer et d’être régulier pour s’occuper correctement de ses végétaux.

Choisir le bon emplacement

L’emplacement de votre bac potager est d’une grande importance. Pour que votre culture soit réussie, elle doit bénéficier d’un ensoleillement maximal. Il faudra pour cela installer votre petit potager sur votre balcon ou sur la terrasse. Tous les plants doivent profiter du soleil pendant au moins 6 heures par jour. Pour celles et ceux qui préfèrent installer leur bac potager en intérieur, il vaut mieux le placer sur les rebords des fenêtres.

Choisir les bonnes plantes

Si vous vous lancez dans la création d’un potager pour la première fois, il vaut mieux commencer par planter des mini légumes dans votre bac potager. Ce sera plus simple et vous serez plus rapidement satisfait. Grâce à vos plantations, vous pourrez faire des apéros aux légumes du jardin avec vos proches.

Pour un bon début, vous pouvez essayer les plants de tomates cerises, de radis ou de navets miniatures. Enfin, n’oubliez pas que vos plantations ont besoin d’un environnement humide. Pour cela, humidifiez votre terre avant de planter vos légumes. Vous n’aurez plus qu’à prendre soin de vos cultures tous les jours avec amour !