Réaliser un beau jardin japonais

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Sommaire

Comme dans la majorité des arts traditionnels japonais, aménager un jardin japonais va de pair avec la religion. Le shintoïsme et le bouddhisme, pratiqués dans le pays du soleil levant sont les pierres angulaires de l’agencement de ces types de jardin zen. Prônant la communion de l’être humain avec la nature, les plantes, l’eau et les pierres sont mises en avant !

Qu’est-ce que le style de jardin japonais ?

Le jardin japonais a pour objectif de sublimer la nature et à imiter les éléments comme les forêts, les mers ou encore les lacs. Se fondant dans son environnement, il part du principe que le chaos naturel permet d’avoir une harmonie dans son espace-vert. A contrario, les lignes droites, les nombres pairs ou les angles appellent les mauvais esprits. C’est pourquoi le jardin à la japonaise mise sur la dissymétrie avant tout.

Entre calme, sobriété, sérénité, équilibre et souplesse, l’espace est façonné de sorte de favoriser la contemplation, la méditation et surtout la détente. Dans cette approche, le style nippon va mettre en valeur 3 éléments :

  • Une nature miniature,
  • Une capture du paysage environnant et
  • Des symboles spirituels.

Aménager un jardin japonais, c’est y mettre des rochers, des arbres (érables, bambou…) ainsi que des points d’eau (fontaines, piscines naturelles avec des carpes…).

Comment aménager un jardin japonais ?

Le principe de la dissymétrie

Afin de composer un jardin japonais, il faut d’abord connaître ce qu’est la contemplation. Et c’est le rôle de la dissymétrie. Le paysagiste va donc travailler pour diriger le regard des gens là où il désire.

Le jardin japonais se constitue par l’équilibre de ses plans, en jouant sur plusieurs niveaux. Il y a les éléments de base comme les roches et les arbres.

On mettra en priorité les chiffres impairs afin de donner une sensation d’espace et d’équilibre.

poisson

La dissimulation

Il s’agit ici de cacher dans la composition certains éléments afin d’épater le visiteur. L’intérêt est donner l’impression d’un jardin ouvert.

Traditionnellement, le jardin est conçu comme un sentier que l’on se plait à suivre pour aller jusqu’aux montagnes.

Afin de dissimuler les clôtures donc, on peut utiliser des plantes au feuillage persistant ou du bambou.

Quels sont les éléments caractéristiques d’un petit jardin ou d’un grand jardin japonais ?

La lanterne est destinée à la base pour éclairer l’entrée d’un temple bouddhiste. Elle constitue un élément décoratif à part entière pour créer un jardin japonais. En bordure de vos allées, ou à proximité de bassins, elle contribue à apporter du mystère et du charme.

On retrouve aussi des pierres à eau creusées pour aménager un petit bassin ou encore pour se rafraîchir.

Les pas japonais eux, ont un rôle plutôt esthétique et fonctionnel pour guider vos pas et éviter de marcher sur les mousses. Enfin, on retrouve des clôtures en bambou afin de protéger votre jardin sec des regards indiscrets.

Quels sont les végétaux pour l’aménagement de jardin asiatique ?

bonzai

 

Les fleurs courantes comme les azalées, la floraison de cerisier, les iris ou les magnolias font partie intégrante de la végétation. Parmi les plantes qui couvrent le sol, il y a les jolies mousses, les bambous tapissant habillant les bords de l’étang et les fougères. Aussi, il y a les plantes aquatiques telles les roseaux, les nénuphars ou les lotus.

Dans votre jardin, vous pouvez demander au paysagiste de planter de petits arbustes caducs ou persistants ainsi que des arbres taillés comme le bonsaï.

Graviers, galets et chemins de sable

Les chemins, les graviers et le sable sont communs dans un jardin japonais. Les sentiers sont fabriqués en terre battue et sont recouverts de pierres plates ou de graviers. Ils donnent la faculté de se promener dans le jardin et favorisent aussi un meilleur équilibre esthétique. Ces pas japonais permettent ainsi de rejoindre le pavillon thé sans se salir.

Les petits sentiers étroits eux, appellent plus à l’imagination et offrent aux balades cet air mystérieux. Ils sont ornés de plantes basses, de buissons et de bambous.

Enfin, on a droit à de petites pierres formant un jardin zen. Ce sont des espaces où on ne marche pas et qui servent à reposer les yeux.

Que symbolisent les jardins japonais ?

Important pour méditer, le jardin japonais et sa verdure impressionnante, se base sur une esthétique courbée et asymétrique. Tous les végétaux du pavillon et du jardin symbolisent la nature.

Il ne s’agit bien évidemment pas de créer une copie exacte du paysage mais d’en confectionner un, en miniature, dans un espace délimité.

Les jardins japonais ne représentent pas uniquement la nature, mais expriment aussi une pensée philosophique et religieuse. C’est un univers, un refuge et une oasis de calme et de sérénité, loin des grandes villes.

 

Le jardin japonais en vidéo : conseils et astuces