Transition écologique : ces aides pour vous aider à passer le cap

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

La situation écologique actuelle est alarmante. La pollution et la consommation sont en constante augmentation, ce qui menace l’avenir et le confort de tous. Conscient de cette situation, le gouvernement a mis en place plusieurs aides aux particuliers afin de faciliter la transition énergétique. Nous vous proposons d’en découvrir quelques-unes dans cet article.

Faites-vous accompagner dans la transition écologique

Au vu de la situation écologique, la transition énergétique des foyers est un enjeu crucial. C’est dans ce cadre que des aides comme les certificats d’économie d’énergie ont été créées pour inciter les ménages à rendre leur maison plus écologique. Si vous êtes intéressé par cette aide, il existe certaines entreprises comme Groupe Partenaire Énergie qui vous proposent de tester votre éligibilité en ligne et de vous accompagner dans vos démarches de transition écologique. Vous pourrez également découvrir le montant auquel vous pouvez prétendre. Vous n’aurez plus qu’à vous préparer pour les travaux.

Les certificats d’économie d’énergie ou CEE sont l’une des primes les plus accessibles. Ils sont en effet destinés à un très large public. Ils incluent entre autres les propriétaires et les occupants (qu’ils soient locataires ou occupants à titre gratuit) de bâtiments, mais aussi les sociétés civiles immobilières. Quelle que soit votre situation, vous pouvez probablement bénéficier de ces aides si salutaires. Les CEE ne sont cependant disponibles que pour des travaux faisant partie de la liste d’opérations standardisées et concernant la rénovation énergétique ou l’amélioration de la performance énergétique de votre maison. Ainsi, vous pourrez principalement en bénéficier lors du remplacement d’un appareil de chauffage polluant par un dispositif plus écologique ou plus performant sur le plan énergétique.

Pour bénéficier des CEE, assurez-vous de travailler avec un professionnel « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE). Ce dernier pourra vous aider à faire votre demande pour cette aide. Le montant que vous recevrez dépend de plusieurs facteurs comme le revenu imposable de votre ménage et votre localisation géographique. Pour des foyers modestes ou à revenu intermédiaire, le montant de cette aide peut aller jusqu’à 3000 euros.

faire des économies d'énergie

Ma prime Rénov’

Ma prime Rénov’ est une aide destinée aux particuliers souhaitant rénover leur maison afin de la rendre moins énergivore et donc plus écologique. Cette prime cible des travaux qui apporteront un très bon rendement sur le plan énergétique. Elle sera donc parfaite pour financer des travaux pour changer un chauffage, pour améliorer l’isolation ou la ventilation, ou encore pour réaliser un audit énergétique.

Pour être éligible et pouvoir bénéficier de l’aide Ma prime Rénov’, vous devrez obligatoirement remplir certaines conditions. En premier lieu, vous devez être propriétaire du bâtiment depuis 2 ans au moins. Ensuite, la maison concernée par les travaux doit être votre résidence principale. Les travaux de rénovation devront être réalisés par une entreprise « Reconnue Garante de l’Environnement ». L’aide Ma prime Rénov est depuis début 2021 accessible à tous les propriétaires, quel que soit leur niveau de revenu. Cependant, le montant alloué aux propriétaires va varier en fonction de leur revenu, mais également du gain énergétique que va entraîner la rénovation. Selon ces paramètres, les propriétaires seront répartis en quatre catégories (bleu, rose, violet, jaune), ce qui va permettre de définir la valeur de la prime. Si vous êtes curieux de savoir combien vous pourrez recevoir, sachez qu’il existe en ligne des simulateurs capables d’estimer la somme qui vous sera allouée.

Les éco-prêts à taux zéro

Les travaux de rénovation énergétique étant particulièrement onéreux, le gouvernement met en place plusieurs solutions afin de faciliter la transition énergétique. Les éco-prêts à taux zéro ou éco-PTZ en font partie. Les éco-prêts à taux zéro sont des prêts dont le montant peut aller jusqu’à 30 000 euros et qui ne sont soumis à aucun taux d’intérêt. Vous rembourserez donc juste la somme que vous aurez prêtée. Vous pourrez ainsi financer divers travaux comme le remplacement d’une vieille chaudière fonctionnant au fioul ou au charbon par un appareil plus moderne, moins énergivore et donc plus écologique.

Cette mesure est destinée aux propriétaires bailleurs, aux occupants d’un logement ancien ou encore aux copropriétaires d’un logement. Ce prêt vise un très large public et ne dépend en aucun cas d’un quelconque revenu. Cependant, comme pour toutes les aides, il faudra remplir certaines conditions pour pouvoir en bénéficier. La première condition est que le logement qui doit subir les travaux doit être déclaré comme résidence principale et doit être occupé. La deuxième est que ce logement (qui peut être une maison ou un appartement) doit avoir été achevé avant 1990.

Si vous remplissez ces conditions, pour obtenir votre prêt, vous devez commencer par remplir un formulaire sur le site du ministère de la Cohésion et des Territoires. Une fois ce formulaire rempli, vous devez constituer un dossier contenant notamment la nature de vos travaux. Si la banque accepte votre dossier, elle vous octroiera le prêt et vous pourrez démarrer votre rénovation.

rénovation énergétique

Le taux de TVA réduit à 5,5 %

La Taxe sur la Valeur Ajoutée est une taxe à laquelle sont assujettis la grande majorité des produits de consommation, y compris les matériaux de construction. Sa valeur normale est de 20 %, mais dans le cadre des efforts pour faciliter la transition énergétique, le gouvernement permet de la diminuer. Dans le domaine des énergies renouvelables, vous pouvez bénéficier d’une TVA intermédiaire à 10 % ou alors réduite à 5,5 %.

Le taux de TVA réduit est appliqué dans les travaux de rénovation énergétique des logements. Pour être éligible, un logement doit avoir plus de 2 ans et être enregistré en tant que résidence principale ou secondaire. Les travaux doivent concerner la pose, l’installation ou l’entretien de matériels respectant les normes fixées par le gouvernement. Bien sûr, en plus de ces critères, les travaux doivent être réalisés par un professionnel certifié RGE. Toute personne locataire ou propriétaire du logement peut bénéficier de ce taux réduit. Un autre avantage de cette aide, c’est qu’elle est cumulable avec d’autres aides comme l’éco-prêt et les CEE. En dehors de ces aides, vous pouvez aussi bénéficier d’une prime d’EDF si vous réalisez des travaux d’optimisation de la production et de la consommation d’énergie sur un bâtiment datant de plus de deux ans. Il suffit que les travaux aient été réalisés par une compagnie RGE. Cette prime étant adressée à la personne ayant payé la facture, même les locataires peuvent en bénéficier.

En résumé, il existe de nombreuses aides pouvant vous aider à passer le cap de la transition énergétique. De plus, la plupart de ces aides sont cumulables, ce qui vous permet de réaliser de nombreuses économies sur les travaux. Pour faire la transition écologique de votre logement, n’hésitez pas à vous faire accompagner !