La magie de Paris et de ses intérieurs n’a pas été laissée au bon goût de ses habitants, par hasard, c’était bien un projet planifié et intentionnel pour la ville. Aujourd’hui, nous nous pâmons devant l’opulence, l’élégance et l’intemporalité de leurs créations, mais en réalité, c’est grâce à la vision d’un fonctionnaire : le baron Georges-Eugène Haussmann. Avant d’entrer dans les 9 caractéristiques des appartements parisiens de style Haussmann (vous connaissez le type, ils sont probablement dans chacun de vos tableaux d’intérêt), expliquons d’abord qui était le Baron Haussmann et pourquoi il était si important. Pour en savoir plus, lisez cet article.

À l’époque de Napoléon III, au XIXe siècle, Paris était rempli de rues étroites, sombres et sales, ce qui causait de nombreux problèmes à ses habitants, notamment sous forme d’épidémies. Inspiré par la modernité et l’organisation de Londres, Napoléon III chargea Georges-Eugène Haussmann, alors préfet de la Seine, du projet de réaménagement de la ville. Haussmann était connu pour être un fonctionnaire efficace et pragmatique – il aimait les lignes droites et l’ordre. Il n’était pas un architecte en soi, mais ses règles d’urbanisme ont fait de Paris la beauté éblouissante qu’elle est aujourd’hui. Dans son nouveau plan de ville, de nombreux boulevards traverseront le cœur de la ville, les bâtiments ne dépasseront pas six étages, proportionnellement à la largeur de la rue, et seront construits avec la même pierre pour créer une uniformité. En raison de ces règles, les architectes ont conçu ce que l’on appelle aujourd’hui des immeubles d’appartements de style haussmannien avec ces 9 caractéristiques :

  1. Tous les bâtiments sont en pierre de taille : c’est une pierre de taille gris clair avec ses ornements décoratifs par excellence.
  2. Une porte cochère : beaucoup de ces bâtiments ont des portes cochères qui donnent sur une petite cour. Comme ils ont été construits au XIXe siècle, il était nécessaire que la noblesse puisse entrer dans leurs bâtiments avec une calèche.
  3. Pierres de garde à l’entrée : vous vous demandez peut-être ce que sont ces lourdes pierres brutes à l’entrée de ce type de bâtiments. Comme il était nécessaire de laisser entrer les voitures dans les cours, des pierres de garde ont été placées pour protéger les côtés des bâtiments.
  4. Le premier étage de tout bâtiment de style haussmannien est en fait un entresol : cela signifie qu’il n’est pas au rez-de-chaussée et n’a pas la même hauteur de plafond que les autres étages. Ce premier étage était principalement utilisé par les commerçants et les magasins.
  5. Le deuxième étage est le plus grand : appelé aussi étage noble, cet étage a les plafonds les plus hauts (3,2 mètres). De l’extérieur, vous remarquerez que l’étage noble possède de grands balcons et à l’intérieur, les moulures les plus ornées.
  6. Le deuxième étage était réservé à la noblesse : assez haut pour être à l’écart du grand public mais sans l’inconvénient de trop nombreuses volées d’escaliers, le deuxième étage est celui où vivaient les Parisiens les plus riches. Ce n’est que plus tard que des ascenseurs ont été installés pour améliorer l’accès aux étages supérieurs.
  7. Les 3ème et 4ème étages sont un peu moins grandioses : en montant dans le bâtiment, la hauteur des plafonds se réduit et l’architecture intérieure s’épanouit plus simplement.
  8. Le 6e étage était réservé aux domestiques : le grenier, ou chambre de bonne en français, était réservé aux bonnes et aux serviteurs du bâtiment. Aujourd’hui, ces appartements, bien que de taille plus modeste, sont convoités pour leur vue imprenable sur les toits de Paris.
  9. Les toits devaient être inclinés à 45 degrés : Le baron Haussmann voulait s’assurer que toutes les rues de la ville aient accès à un maximum d’ensoleillement, c’est pourquoi il a réglementé l’inclinaison des toits des immeubles.