La chape est une couche de mortier qui permet de niveler une surface avant de poser le revêtement. Il existe deux types de chapes : la chape traditionnelle et la chape liquide. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur le sujet, si vous décidez de vous lancer dans ce type de travaux.

Chape traditionnelle et chape liquide

La chape traditionnelle est également appelée chape du carreleur. Elle est composée d’un mélange classique de sable, d’eau et de ciment. Elle peut également servir de finition pour le sol (surface sans revêtement). La chape traditionnelle est utilisée aussi bien en intérieur qu’en extérieur. C’est l’idéal pour les surfaces telles que les escaliers, les pentes et la piscine.

La chape liquide ou chape fluide est un mortier très fluide. Elle est posée sur le chantier par pompage. Elle est autonivelante et plus esthétique. La chape fluide est de plus en plus utilisée, car elle répond aux normes écologiques, notamment pour ses qualités thermiques. On trouve deux principaux types de chapes liquides :

  • La chape liquide en ciment
  • La chape liquide en anhydrite

En ce qui concerne le coût, demandez un devis auprès d’un chapiste, car le prix d’une chape varie en fonction de plusieurs critères.

chape ciment

La chape liquide en ciment : définition, usage et avantages

La chape liquide en ciment est une couche de mortier à base de ciment qui est utilisée généralement pour les travaux intérieurs. C’est la meilleure option pour obtenir un plancher chauffant et étanche. Elle peut être utilisée pour la cuisine, la salle de bain ou la chambre à coucher.

La chape liquide en ciment est très lisse et très fine à la finition. Elle peut accueillir plusieurs types de revêtements. Lors de la pose, il faut prévoir des joints tous les 75 mètres carrés à peu près. La prise de la chape liquide en ciment est plutôt rapide. Vous pouvez circuler 24 heures après sa pose, elle est donc adaptée aux rénovations partielles dans la maison.

La chape liquide en anhydrite

L’anhydrite est un liant en poudre composé majoritairement de sulfate de calcium. La chape liquide anhydrite est une couche de mortier autonivelant. Ce type de chape n’est pas réalisé par le maçon ou le chapiste. Il est directement conçu en usine et livré par camion sur le chantier. La chape fluide anhydrite est la plus fine. La couche n’excède pas 3 cm.

Elle est utilisée pour les travaux sur les grandes surfaces, car elle peut être posée sans avoir à réaliser des joints. La chape fluide anhydrite demande toutefois un temps de séchage plus long que les autres types de chapes. Cela peut aller au-delà d’un mois si la superficie est très grande. Ce type de chape étant très sensible à l’eau, il faut veiller à protéger la surface des intempéries.

La chape anhydrite demande beaucoup de patience avant de poser le revêtement. S’il s’agit de surcroît d’un carrelage, il y a des dispositions particulières qui doivent être prises. La chape anhydrite peut par ailleurs servir d’isolant phonique. Sa conductibilité thermique est également plus élevée que la moyenne.