Que vérifier avant d’acheter un bien immobilier ?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Les tout nouveaux propriétaires d’un bien immobilier s’accorderont certainement à dire qu’un projet d’achat ne doit pas être motivé par un simple coup de cœur ou par un prix séduisant. Pour espérer faire une belle acquisition, il est en effet primordial d’effectuer un examen approfondi du bien avant de passer à la signature d’un compromis ou d’un acte de vente.

Futur acquéreur de maison ou d’appartement, voici les différents points à vérifier avant toute décision d’achat.

L’état général du bien et de son environnement

L’inspection de l’état de votre futur logement est manifestement l’étape qui doit faire l’objet d’une attention particulière de votre part. Soyez attentif aux moindres détails puisqu’il en va non seulement de la sécurité et de la sureté des occupants, mais aussi pour éviter tout imprévu qui pourrait engendrer des frais supplémentaires.

Au cours de la visite, vous devez inspecter dans un premier temps la solidité de la maison, du sous-sol au grenier. Les fissures dans les murs témoignent souvent de la fragilité de la fondation, les moisissures sur le plafond dénotent une mauvaise aération des lieux ou une possibilité d’infiltration des eaux pouvant être provoquées par une plomberie défaillante. Dans ce cas, il est fortement conseillé de faire réaliser un diagnostic humidité par un spécialiste tel que O’détect.

Cela va sans dire que la détection d’une éventuelle anomalie ne peut pas être effectuée en une seule fois. De ce fait, multipliez les visites et si besoin faites appel à l’œil expert d’un professionnel du bâtiment afin d’obtenir un diagnostic précis.

Outre cela, que vous projetiez d’acheter un appartement , ancien ou moderne, traditionnel ou de style haussmannien , ou une maison, il est conseillé de se renseigner sur le voisinage notamment sur la qualité de l’environnement social. Aurez-vous à côtoyer des voisins trop bruyants ou à vivre près d’une ruelle trop fréquentée ? De même, l’habitation se situe-t-elle à proximité des commodités (écoles, supermarché, transports en commun…) ? Est-elle soumise à une servitude de passage ? Notez que ces détails peuvent nuire à votre tranquillité au quotidien et même compromettre un futur projet d’extension.

Les divers documents administratifs et juridiques

Les documents qui accompagnent obligatoirement tout bien immobilier mis en vente vous permettent de vous préparer aux charges qui vous incombent en tant que nouveau propriétaire et à moindre mesure de déceler d’éventuels vices cachés. Vous pouvez les récupérer par vous-même ou par le biais d’un notaire auprès du vendeur ou de la commune.

Si vous envisagez d’acheter un logement en copropriété, n’oubliez pas de demander les notes d’informations relatives au règlement de copropriété, aux charges mensuelles ou encore aux travaux ultérieurs déjà votés par les résidents.

Concernant ce dernier point, lors de l’achat d’une maison individuelle, il est important de vérifier si le vendeur a obtenu les autorisations légales en rapport aux travaux qu’il a effectué sur l’habitation (travaux d’extension, de démolition, de rénovation d’une habitation en local commercial…). Ces documents justificatifs vous permettent à l’avenir de réclamer la continuité des travaux, de profiter des diverses garanties et de demander une indemnisation en cas de contentieux.

Vous devez également obtenir du vendeur les documents se rapportant aux différents diagnostics immobiliers exigés par la loi. Ces documents comprennent notamment le certificat lié au diagnostic amiante, plomb et termites, au réseau d’assainissement et tout particulièrement au diagnostic de performance énergétique (DPE) qui vous indique la consommation énergétique du logement, de l’état des différentes installations électriques, eaux et gaz.