Construire une piscine dans votre jardin à la Réunion est un très beau projet. Qu’il s’agisse de votre résidence personnelle ou d’une location, c’est le moyen idéal pour vivre un été en toute fraîcheur. Cependant, plusieurs critères doivent être pris en compte avant la construction. Qu’il s’agisse des réglementations en vigueur, des aspects techniques des travaux et de la finition. Dans cet article, nous faisons le point sur les travaux à entreprendre pour créer votre piscine à La Réunion.

Bien élaborer son projet

Lorsque vous pensez à construire une piscine dans votre résidence à la Réunion, la première chose à faire est d’élaborer convenablement ce projet. Ce travail de base nécessite une étude mûrement réfléchie. Il peut se décliner de la manière suivante :

– définir le type de piscines que vous voulez

– trouver l’entreprise idéale pour réaliser ce projet

– déterminer l’emplacement, la profondeur, les dimensions ainsi que les matériaux à utiliser pour la conception de votre piscine

Le choix du type de piscine que vous recherchez constitue la première étape de l’élaboration de votre projet. C’est ce qui définira toutes les démarches et les travaux futurs à mener. Il s’agit d’un choix qui doit répondre à vos attentes tout en s’adaptant à votre terrain et à votre budget. A ce stade, vous pouvez d’ailleurs demander l’avis d’un professionnel dans le domaine. Les Piscinistes à la Réunion vous proposent un large catalogue de piscines afin d’orienter plus facilement votre choix. Vous pouvez opter pour une piscine sur mesure, hors-sol, d’intérieur, naturelle ou encore à débordement.

Une fois le choix de votre piscine effectué, l’étape suivante consiste à trouver l’entreprise idéale pour la réalisation de votre projet. En effet la construction de votre piscine et les aspects techniques des travaux à mener dépendront du modèle de piscine que vous avez choisi. La mise en place d’une piscine semi-enterrée sans couverture n’a rien de comparable à celle d’une piscine à coque en polyester. Ainsi, après le choix du type de piscine que vous désirez, il est ensuite important de trouver une entreprise spécialisée.

Après avoir trouvé l’entreprise apte à réaliser votre projet, un travail en commun se fera pour définir les détails techniques de la construction. Il s’agira de déterminer l’emplacement propice pour l’installation, la profondeur de la piscine, ses dimensions, de même que les matériaux à utiliser.

Bien élaborer son projet

Le dallage de la piscine : le carrelage et la pierre naturelle

En concevant le projet de construction d’une piscine dans le jardin de votre villa à la Réunion, vous devez aussi définir le type de revêtement que vous désirez pour le tour de piscine. À ce niveau, plusieurs options s’offrent à vous, qu’il s’agisse notamment du carrelage ou du dallage en pierre naturelle. Vous pouvez d’ailleurs faire appel à Carrelage-cambaie.fr qui vous fait découvrir les meilleures options adaptées à votre projet.

Le carrelage offre à votre piscine un avantage esthétique particulier. Le matériau est lisse et robuste et ne souffre d’aucune dégradation même en contact avec l’eau. Il s’agit clairement de l’un des revêtements de premier choix pour les constructions de piscines. L’usage des carreaux vous laisse une grande liberté dans le choix de la couleur ou de la composition de votre piscine (ciment, céramique, mosaïque).

Le dallage en pierre naturelle implique quant à lui un revêtement avec des matériaux tels que le quartz, le marbre, le granit et le calcaire. C’est le type de revêtement qui vous assure un dallage de très bonne qualité. Les pierres en dépit de leur origine naturelle vous permettent aussi d’obtenir différentes variations de couleurs. Ceci dépend de la nature du gisement dont elles proviennent.

Construire sa piscine : les démarches administratives

Les démarches administratives font suite à l’élaboration du projet. Elles sont à mener bien avant d’engager les travaux de construction de votre piscine. Après avoir défini le type de piscine que vous désirez construire, il vous faudra obtenir l’autorisation auprès de la mairie. À cet effet, il vous faudra introduire une déclaration préalable de travaux pour la construction de toute piscine de taille supérieure ou égale à 10m². Concernant les constructions d’une superficie supérieure à 100m², votre projet nécessitera un permis de construire. Pour l’obtenir, il vous faudra consulter le Règlement National d’Urbanisme, dit aussi PLU (Plan Local d’Urbanisme) afin de vérifier si le terrain est apte à la construction. Sachez que les démarches varient en fonction du type de piscine choisie.

Les travaux principaux

Travaux principaux

Dès lors que votre projet est entièrement défini avec le pisciniste et que le permis de construire de la mairie est obtenu, les travaux peuvent alors démarrer. L’entreprise en charge de la réalisation peut alors définir un plan de construction concis de la piscine et de son emplacement. Ce plan déterminera les différentes étapes des travaux et orientera toute l’installation.

Le terrassement

Une fois le plan élaboré, la première phase de la réalisation consiste en des travaux de déblaiement et de terrassement du terrain. Le terrassier en s’appuyant sur le plan et les dessins, creuse ce qui est nécessaire (excavation du bassin et espace léger de 15 à 80cm en fonction de la technique de mise en place utilisée) pour permettre de monter les parois et recevoir les canalisations. Il creuse aussi les tranchées utiles pour joindre le bassin au local technique. L’emplacement du local technique peut être à distance du bassin ou près de celui-ci.

La mise en place du radier

Le radier est une chape béton ou mortier-ciment que l’on arme selon la technique d’installation choisie. Il sert d’assise au montage des parois et matérialise la forme du fond (multizone, en pente ou plat). Le radier doit impérativement être lisse et régulier sans défaut de pente.

L’installation du local technique

Le local technique est indispensable aux travaux. Pour éviter les pertes de charge, il est souvent implanté à moins de 15m de la piscine, dans une construction faite pour l’accueillir (cabanon, garage, sous-sol…). Grâce à certains procédés de conception, il peut aussi être intégré dans le volume du bassin pour réduire les canalisations. Des locaux techniques préfabriqués existent également et peuvent être installés dans l’espace de votre choix.

La construction du bassin

Il existe plusieurs techniques pour concevoir le bassin et chaque construction diffère en fonction de la technique employée. Dans les piscines en forme de module, les blocs ou panneaux sont d’abord installés, affermis avec le radier et renforcés pour faire face aux pressions de l’eau et de la terre. Ensuite, indépendamment de la technique utilisée, il faut rallier les pièces à sceller, établir les canalisations et installer la pompe, le filtre et les équipements prévus dans le local technique. Pour finir, il faut soigneusement reboucher les tranchées et poser les margelles ainsi que la plage.

La mise en place de l’étanchéité

Le revêtement d’étanchéité d’une piscine est défini par le modèle de celle-ci. Ainsi, on adopte une membrane armée ou un revêtement pour les piscines modulaires. Pour celles en béton monobloc, il faut un revêtement de finition. Dans ce cas, les pièces à sceller sont correctement étanchéifiées pour empêcher des éventuelles fuites. Chaque technique requiert ainsi une procédure particulière pour la pose des pièces. Après cette étape, la mise en eau peut débuter.

Vous savez à présent tout sur les travaux nécessaires à la construction de votre piscine à La Réunion, il ne vous reste plus qu’à vous lancer.