Trois critères à maitriser pour bien choisir un four encastrable

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
four-encastrable

Le four encastrable est le matériel incontournable en cuisine intérieur comme extérieur. Toutefois, il existe de nombreux modèles, avec plus ou moins d’options. Il est donc difficile de s’y retrouver. Obtenez ici les informations nécessaires qui vous aideront à choisir un four encastrable adapté à vos besoins.

Les modes de cuisson

Les modes de cuisson représentent le premier critère de choix d’un four encastrable. Par ailleurs, ces derniers sont induits par le type de chaleur produit par le four. Comme énuméré à travers le classement de consolab.fr, il existe cinq types de chaleurs que sont :

  • La convection naturelle  ;
  • La chaleur tournante pulsée  ;
  • La chaleur tournante brassée  ;
  • La cuisson vapeur ;
  • Le Grill.

La convection naturelle par exemple, fonctionne sur deux résistances électriques (une placée en haut de la cavité et l’autre en bas). De ce fait, il ne peut accueillir qu’un seul plat. Les autres types de chaleur possèdent plus d’options. Vous pouvez vous baser sur les types de plats au four que vous cuisinez régulièrement pour définir le mode de cuisson qui pourrait vous intéresser.

La capacité

Ce critère correspond à l’espace disponible à l’intérieur de la cavité du four. Les meilleurs modèles de fours encastrables présentent un volume compris entre 68 et 73 litres. Plus le volume est élevé, plus la place dans la cavité serait grande. Néanmoins, la capacité comprise entre 68 et 73 litres est généralement suffisante pour une famille de 3 à 6 personnes. Pour une personne vivant seule ou un couple, la capacité suffisante serait de moins de 40 litres. Par ailleurs, pour une famille de 3 à 4 personnes, la capacité de 40 à 70 litres serait idéale. Enfin, pour les familles de 5 personnes et plus, il convient de se tourner vers un volume de plus de 70 litres.

Les modes de nettoyage

Les modes de nettoyage représentent les derniers critères de cette liste. Une chose est de cuire un plat, mais s’en est une autre de procéder au nettoyage du four. De ce fait, un four promettant de s’autonettoyer est une option assez tentante. Il existe quatre systèmes de nettoyage automatique à savoir :

  • la pyrolyse ;
  • la catalyse ;
  • le nettoyage ecoclean ;
  • l’hydrolyse.

L’opération de nettoyage du four par catalyse par exemple se déroule pendant la cuisson des aliments : une fois que la cuisson dépasse les 220 °. Celle de l’hydrolyse s’effectue par la vapeur en ajoutant un peu d’eau à un petit bain dans le fond du four.

En somme, ces différents critères ne doivent pas être négligés.