Tout savoir sur le lombricompost et les lombricomposteurs

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Sommaire

Connaissez-vous le lombricompostage ? Il s’agit d’une technique bio et écologique qui consiste à mettre de vers dans un lombricomposteur pour permettre à ces derniers de manger les déchets organiques provenant des restes de repas. Les lombricomposteurs sont alors indispensables pour réussir le processus. C’est une boite très pratique, pouvant s’installer facilement sur votre terrasse, dans un potager ou dans votre petit espace vert. Dans une maison ou un appartement, faire du lombricompost permet de réduire de manière considérable vos déchets ménagers. Allons faire un petit zoom sur le sujet.

Qu’est-ce qu’un lombricomposteur ?

Un lombricomposteur est un récipient bio et écolo qui permet de placer des vers, afin que ces derniers puissent se nourrir des ordures ménagères et des biodéchets au quotidien, comme les épluchures de légumes par exemple. Une fois accumulé, la décomposition des déchets de cuisine va donner une sorte de terreau, pouvant se transformer en engrais. Les lombricomposteurs sont constitués de nombreux plateaux en niveau, facilitant la rotation. Le dernier plateau devra contenir du thé de vers, de l’engrais liquide dont le prélèvement peut se faire par robinet. Ainsi, le lombricompostage est une solution naturelle de recyclage pour les ordures.

Le lombricompost : comment ça fonctionne ?

Pour que le lombricompost soit bien réalisé, il faut avant toute chose un lombricomposteur. Pour en trouver, rendez-vous sur le site https://www.eco-worms.com/fr/ Les vers placés dans le composteur sont capables de manger l’équivalent de leur poids pendant un seul jour. Le compostage de vers se fait suivant quelques étapes bien précises. La fabrication de votre engrais naturel se déroule comme suit :

L’installation du bac à vers

L’installation du bac à ver de terre se fait en superposant les plateaux en bois ou en plastique. Un tamis est à mettre au fond.

Lorsque les vers auront terminé de se nourrir des matières organiques dans le premier bac, ils vont passer au suivant et ainsi de suite. Le compost peut être retiré à chaque changement de bac effectué par les vers.

Prendre soin de la litière

Tout comme le fonctionnement d’un compost classique, l’équilibre entre le carbone et l’azote est essentiel. La litière a alors plusieurs rôles :

  • nourrir les vers de terre ;
  • gérer les niveaux pour une bonne aération ;
  • contrôler les mauvaises odeurs.

Bien vérifier la taille des déchets

Les bacs à compost doivent avoir une bonne taille pour pouvoir composter les déchets alimentaires comme il faut. Marc de café, épluchures de fruit ou encore restes de fruits et légumes peuvent servir à nourrir vos vers. Il est conseillé de placer votre bac à l’extérieur de la maison pour éviter d’attirer les mouches. Vous pouvez par exemple le mettre sur votre balcon ou dans votre jardin.

Les lombrics pour réussir son lombricompostage

En milieu naturel, on peut trouver une grande variété de vers de terre. Tous ne sont pas utilisables dans un lombricomposteur. Les vers que vous avez l’habitude de trouver dans le jardin ne conviennent généralement pas puisque ce sont des vers laboureurs vivant à plus de 20 cm dans le sol. Les lombrics idéaux doivent vivre moins de 10 cm. Il n’est pas toujours évident de les distinguer. Voici quelques espèces de vers compatibles avec les lombricomposteurs :

  • le ver de fumier ou Eisenia Andrei, de couleur rouge, avec un mélange de gris ou de jaune, qui aime les déchets en décomposition ;
  • le ver de Californie ou Eisenia Foetida, entièrement rouge, préférant les déchets frais ;
  • le Eisenia Hortensia, très utilisé par les amateurs de pêche, d’une taille plus imposante que les deux précédents.

Pour éviter de vous tromper de vers, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel en jardinerie.