Principale hantise des propriétaires bailleurs, les loyers impayés sont une préoccupation majeure empêchant un bon nombre de personnes d’investir dans l’immobilier. S’il est vrai qu’il est impossible d’éliminer définitivement ce risque, il existe tout de même des dispositions pratiques que vous pourrez prendre pour vous en prémunir.

Souscrivez une assurance loyer impayé

C’est l’un des meilleurs moyens pour garantir ses revenus locatifs à chaque fin du mois. En effet, cette assurance vous permet d’être remboursé en cas d’insolvabilité et vous décharge des procédures judiciaires qui peuvent parfois être source de stress. Cependant, tous les contrats loyer impayé ne proposent pas les mêmes garanties et certaines sociétés sont particulièrement rigoureuses sur le respect des procédures.

Prenez donc la peine de lire attentivement les contrats pour connaître les conditions dans lesquelles l’assurance peut intervenir en cas de litiges. En souscrivant une assurance loyer impayé auprès d’une société efficace et fiable comme jelouebien.com, vous bénéficierez d’une meilleure gestion locative.

assurance loyer implayé

Choisissez les bons locataires

Un locataire solvable est une personne dont le loyer couvre au maximum 25 à 33 % des revenus mensuels. Malheureusement, trouver un individu capable de payer son loyer à chaque fin de mois n’est pas une tâche aisée. Il faudra en effet procéder à une sélection très rigoureuse pour limiter les risques d’impayés. Pour ce faire, vous devez évaluer la solvabilité de votre futur locataire en exigeant de lui un certain nombre de pièces justificatives.

Il s’agit notamment de sa carte d’identité, son contrat de travail (pour les salariés), ses trois dernières fiches de paie, son dernier avis d’imposition, ses trois dernières quittances de loyer ou à défaut, une attestation du précédent bailleur.

Cependant, il peut arriver que vous soyez confronté à des locataires qui fourniraient de fausses informations. Prenez donc la peine de vérifier l’authenticité des pièces fournies. Vous pouvez vous faire aider par votre assureur si vous avez souscrit une assurance loyer impayé.

Exigez un garant ou une caution

Pour mieux vous protéger des loyers impayés, vous pouvez aussi exiger de votre futur locataire un garant ou une caution. Dans ce cas, il peut choisir un garant physique, c’est-à-dire un membre de sa famille ou un ami qui assurera le paiement dans l’éventualité où il en serait incapable. Il peut également s’agir d’une personne morale, c’est-à-dire une entreprise fournissant des prestations de caution locative en ligne. Le seul inconvénient, c’est que ses services vous seront facturés mensuellement. Ils représentent généralement 3 à 4 % du loyer.

L’autre option est que vous adhériez à la caution Visale proposée par Action Logement. Ce dispositif se porte garant de votre locataire et s’engage à vous payer tous les impayés jusqu’au 36e mois. Néanmoins, cette solution ne s’adresse qu’aux salariés précaires, étudiants et chômeurs de moins de 31 ans. Elle ne couvre pas non plus les loyers excédant 1500 euros en région parisienne et 1300 euros partout ailleurs en France.

Retenez donc que le risque de loyers impayés est un facteur déterminant lorsque vous décidez de vous lancer dans l’investissement locatif. Il convient alors de bien choisir votre locataire et surtout de souscrire une assurance afin de vous prémunir de ce risque.