Les raisons pour élaguer un arbre sont multiples : une branche disgracieuse, morte, gênante ou même dangereuse.
Vous souhaitez donc réaliser l’élagage de votre arbre sans faire appel à un professionnel, il convient donc de savoir quand et comment pratiquer ce travail.
Dans cet article nous allons vous présenter les bases de l’élagage et vous permettre de réaliser de petits travaux par vous-même et sans risque pour vous ou le sujet de l’élagage.

Quand faut-il réaliser l’élagage de votre arbre ?

Avant toute chose, rien ne sert de se précipiter (Sauf réelle urgence et danger imminant) il y à une période propice à l’élagage et la respecter est très important.
La période idéale afin de réaliser un élagage se trouve être Avril, Mai et Juin et il convient donc de vous y tenir lorsque possible.
En effet durant cette période le cycle de photosynthèse est actif, c’est-à-dire que le pic de monté de sève est déjà passé et donc la cicatrisation de l’arbre est bien plus rapide qu’à tout autre moment.
Il est éventuellement possible de pratiquer un élagage en hiver, mais éviter tout de même les périodes de gros gel.

Cependant, il ne faut pas élaguer :

  • En début de printemps, car c’est à ce moment là que les végétaux sortent leurs premières feuilles pour lancer la fameuse photosynthèse.
    Si vous taillez pendant cette période vous aller forcément affaiblir votre arbre, voila pourquoi cela est déconseillé.
  • Le moment juste avant la chute des feuilles, car c’est à ce moment-là que les végétaux vont se constituer leurs réserves de substances nutritives qui permet de générer les premières feuilles au printemps.

Comment faire pour élaguer un arbre ?

Maintenant que vous savez quand élaguer, il faut savoir comment le faire.
Voici donc en détail les outils à utiliser et la façon de procéder.

Quels sont les outils nécessaires à l’élagage ?

Bien évidemment élaguer sans matériel n’est pas possible, voici donc la liste nécessaire pour vous lancer dans cette tâche :

  • Pour la coupe de petits diamètres, vous devrez utiliser un ébrancheur (Aussi appelé élagueur et coupe branches) ou un sécateur.
  • Pour des diamètres plus importants (Supérieurs à 3cm / 4cm), alors là vous devrez plutôt utiliser une scie arboricole qui permettra de réaliser votre coupe plus proprement.
  • Pour les diamètres les plus importants vous devrez vous fournir d’une tronçonneuse.

Assurez-vous que tous vos outils soient de qualité et bien coupant, travailler avec un mauvais matériel garantira un mauvais résultat et bien des contraintes.
A titre d’exemple : Une scie sur laquelle il manque une dent ne coupe pas mais déchiquette !

Le matériel de protection d’un élagueur

Outre les outils de coupe, il vous faut également tous les outils de protection pour éviter tout risque de blessure :

  • Casque de protection
  • Gants robustes
  • Vêtements de travail

Attention tout de même, pour les chantiers sur des sujets trop imposants ou avec trop de contraintes nous vous conseillons tout de même de faire appel à un élagueur professionnel et ne pas prendre de risque inconsidérés (Pour vous comme pour votre arbre).
Si vous habitez dans la région PACA, nous pouvons vous conseillez ARK élagage votre élagueur à Aubagne.

La technique à suivre pour élaguer

Vos outils sont affutés et irréprochables ? Vous les avez désinfectés avant de commencer votre travail pour éviter la propagation de tous virus, champignons ou maladies ?
Alors vous pouvez commencer votre élagage !

Premièrement il convient de savoir couper au bon endroit.
Votre taille ne devra pas être trop proche du tronc afin de permettre une bonne cicatrisation à votre arbre.
De plus il faut couper de façon perpendiculaire à l’axe de la branche coupée.

Au niveau de la technique de coupe, lorsque vous utilisez une scie il vous faudra respecter certaines méthodes (Pour les petites branches en utilisant votre élagueur il n’y a pas de technique particulière, essayez simplement de travailler proprement).

Il vous sera donc nécessaire de procéder en trois étapes distinctes :

  • La première étape consiste à inciser de quelques centimètres sous la branche à couper, cela permettra d’empêcher un probable arrachement de celle-ci lors de la seconde étape.
  • Ensuite, éloignez vous encore du tronc le long de la branche et coupez-la en commençant par le dessus.
  • Et enfin, la dernière étape consiste à couper proche du tronc (Pas trop pour permettre la bonne cicatrisation).

Voilà, vous avez donc coupé votre branche, il vous suffit de répéter l’opération autant de fois que nécessaire.