Vous êtes sénior ? Vous avez des soucis de santé affectant votre mobilité ? Il se peut que vous ayez besoin de repenser à l’aménagement de votre habitation pour qu’elle vous soit plus confortable et plus accessible. C’est pourquoi vous devez avoir besoin de monte-escalier. Voici un article pour vous aider à choisir le modèle qu’il vous faut.

Les contraintes à prendre en compte

Il est important de préciser que l’ergonomie d’un monte-escalier fait partie des principaux critères que vous devez prendre en compte avant de procéder à votre achat. En effet, il faut que ce dispositif soit entièrement adapté à vous et à votre quotidien. Avant tout, il faut qu’il soit confortable et simple à utiliser.

Les contraintes motrices

Pour avoir un bon monte-escalier qui vous convient, il vous est tout d’abord important de considérer vos contraintes physiques. En fonction de l’usage que vous pouvez faire de vos jambes et de vos bras, de votre possibilité ou non d’adopter la posture assise, de votre poids, de votre sens de l’équilibre, etc. Il faut que votre siège s’adapte aisément et soit plus confortable. Sa commande doit également correspondre au niveau de mobilité de votre main.

Les contraintes techniques de votre habitation

L’installation de ce type de dispositif chez vous dépend aussi des différentes contraintes de votre domicile. Votre monte-escalier doit s’adapter à la forme et à la largeur de votre escalier, au nombre d’étages que vous avez chez vous, aux espaces qu’il y a au niveau des extrémités ainsi qu’à la hauteur de votre plafond.

Quels sont les différents modèles existants ?

Le choix du modèle à acheter dépend essentiellement de vos besoins et de votre budget. Retrouvez sur cet article complet des idées de prix pour mieux vous aider. Par contre, voici quelques modèles pour mieux vous orienter.

Le monte-escalier électrique

Il est le plus répandu et le plus plébiscité. C’est un fauteuil qui est installé sur des rails, qui sont eux-mêmes fixés tout le long de votre escalier. Ses commandes sont à la fois disposées sur le siège, en haut et en bas de l’escalier.

La chaise élévatrice

Elle peut être installée dans chaque pièce de votre maison. Son rail ne se fixe par sur les escaliers, ni sur le mur, mais au niveau du plafond. Son fauteuil est relié au rail à l’aide d’un tube. Son plus grand avantage est le fait qu’elle laisse un large espace disponible dans votre escalier. Pour information, il existe des modèles qui s’adaptent aux chaises roulantes et d’autres qui peuvent être réservés aux personnes à mobilité qui est faiblement réduite. Ce modèle peut supporter jusqu’à 125 kilos.

La plateforme dédiée à la chaise roulante

Elle est réservée aux personnes qui utilisent un fauteuil roulant pour se déplacer. De ce fait, vous pouvez vous installer sur la plateforme sans quitter votre chaise. A l’aide des commandes, vous pouvez atteindre monter ou descendre vos escaliers. Il y a des modèles qui fonctionnent avec des rails qui sont parallèles aux marches et d’autres qui sont comme des mini ascenseurs fonctionnant de manière verticale.

Les normes à appliquer pour ce qui est de l’utilisation d’un monte-escalier

Des normes régissent aussi bien la fabrication que l’installation des monte-escaliers afin de garantir une sécurité optimale. Elles définissent également des règles qu’il faut impérativement suivre dans le but de réduire, voire même éviter tous les risques de panne ou de chute. Les voici :

  • Pour le siège : cet élément doit en effet répondre à des normes de sécurité et de confort. Pour qu’il puisse vous être plus accessible sans que vous fassiez de grands efforts, il vaut mieux opter pour un modèle pivotant ;
  • Pour les détecteurs d’obstacles : leur présence est obligatoire sur ce type de dispositif pour qu’il puisse stopper le mécanisme, de manière automatique dans le cas où un objet se trouve sur son passage ;
  • Pour la ceinture de sécurité : comme vous avez un problème de mobilité, vous êtes très exposé aux risques de chute. Afin de vous éviter des accidents, les fabricants doivent équiper ces dispositifs de ceinture de sécurité.

En plus de cela, les monte-escaliers doivent être munis de deux télécommandes. L’une est placée en haut et l’autre en bas de l’escalier. Elles ont pour rôle d’optimiser la facilité d’utilisation.